# LE RHUM DEPAZ

 

Pano stpierre

Logo depaz

 

LE  RHUM  DEPAZ

Depaz, ou la Distillerie de la Montagne Pelée

Située au Nord de la Martinique, sur la commune de Saint-Pierre, la distillerie Depaz se trouve dans un immense domaine de 180 hectares, au pied du volcan qui détruisit Saint-Pierre au début du XXè siècle.

La visite est libre et gratuite, c'est à dire sans guide. Seule aide, un audiophone qui vous donne le commentaire en fonction de l'endroit où on se trouve.

Produit avec toute la rigueur d'un grand crû, le rhum agricole Depaz Martinique est une alliance de tradition et d'efficacité. Au pied de la Montagne Pelée, quatre siècles de travail et de passion, 180 hectares de terres enrichies de cendres volcaniques, une eau de montagne pure et abondante, voilà quelques uns des secrets du rhum Depaz, appellation Martinique Contrôlée.

Becc293

Un peu d'histoire

Saint-Pierre était, avant 1902, la capitale de la Martinique, surnommée "le petit Paris des Antilles". On y dénombrait 30 000 habitants.

On comptait une douzaine de sociétés rhumières et une quinzaine de rhumeries qui fabriquaient jusqu'à 10 000 litres de rhum par jour.

Nous sommes en 1902, le réveil du volcan est fulgurant. En quelques minutes, une nuée ardente gigantesque s'élève dans les airs et anéantit toute vie dans la ville et jusqu'aux bateaux mouillés dans la rade. La malheureuse famille Depaz disparait dans cette catastrophe, à l'exception de Victor Depaz, alors jeune étudiant résidant à Bordeaux où il fait ses études.

Ses études terminées, orphelin et ruiné, Victor Depaz revient à Saint-Pierre à l'Habitation Perinelle où il est né en 1886, berceau de son enfance et tombeau de toute sa famille. Devant ce paysage boulversé, couvert de ruines et de cendres, une certitude s'impose à lui : il était arrivé au terme de son voyage.

Victor Depaz rachète à la famille d'Aurigny les 521 hectares de friche de l'Habitation Pécou, et à la date du 8 mai 1917, soit 15 ans jour pour jour, il met en route la distillerie qu'il a fait construire pour broyer la canne qu'il remet en culture sur les flancs du volcan. Il entreprend la construction du "Château". Celui-ce sera la réplique de la demeure des Jésuites de Périnelle, où il a passé son enfance. Il s'y installe avec sa femme et ses onze enfants.

Depaz 1100x733

suite de l'article dans le journal n° 34

 

Video depaz

Pour voir la vidéo : cliquez sur la photo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire