# LE GENIEVRE

 

Etiquette de genievre

LE  GENIEVRE  ou  PEKET

Très loin dans le temps, on avait l'habitude d'enterrer les morts dans des récipients contenant de la nourriture et des breuvages afin qu'ils puissent se sustenter et s'abreuver durant le voyage vers l'au-delà. C'est ainsi que les archéologues découvrirent dans les dépôts, des baies de genévrier qui servaient à parfumer la bière de nos ancêtres sur le continent européen.

Les branches de genévrier étaient brûlées sur les places publiques durant les grandes épidémies. Au XIXè siècle, on les brûlait dans tous les hôpitaux de France, lorsque survint en 1870 la grande épidémie de variole.

Genevrier baies

On utilisait les baies de genévrier pilées avec du chrome et de l'alum pour obtenir une teinture kaki ou brun crème selon la proportion des ingrédients. Mais pour la plupart des gens, les baies de genévrier sont associées au gin (appellation anglaise), au genièvre (Europe), ou au Peket (typiquement belge).

Cet alcool blanc si prisé en Belgique était déjà très à la mode au temps de Charlemagne, notamment à Liège, qui donna naissance à un personnage historique dont les traits prononcés se retrouvent dans les masques de carnaval.

Qui n'a pas pris, une fois dans sa vie, un gin tonic ou un martini ! Cet alcool, fait à partir de céréales, doit son appellation parce qu'on ajoute, après distillation, 900 g de baies de genévrier pour 3000 litres d'alcool pour l'aromatiser.

Le procéssus de fabrication terminé, on obtient un alcool de 49° appelé genièvre. Chaque litre d'alcool va rester 6 mois en cuves avant d'être embouteillé et vieilli..

Wam 3742383

suite de l'article dans le journal n° 22

 

 

Genievre

Pour voir la vidéo : cliquez sur la photo

 

 

Video persyn

Pour voir la vidéo : cliquez sur la photo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire